Coups de cœur

Trompe-la-mort

Trompe-la-mort

de Lionel Ruffel. « Trompe-la-mort » ? Ce n’est ni le nom d’un champignon aphrodisiaque ni celui d’un Mohican mais bien la fonction de la littérature : « Tromper la mort en se racontant des histoires ». Lionel Ruffel en appelle à Shéhérazade, au...

lire plus
Dialectique de la pop

Dialectique de la pop

d’Agnès Gayraud. Il fallait le talent minutieusement éblouissant d’Agnès Gayraud, son écriture d’une clarté souveraine, pour faire si bien entendre ce qui rend indispensables à nos vies les émotions nées des contradictions intimes de la pop, cet art déchiré entre...

lire plus
Âmes. Histoire de la souffrance I

Âmes. Histoire de la souffrance I

de Tristan Garcia. Mais que serait l’art, en tant qu’écriture de l’histoire, s’il se débarrassait du souvenir de la souffrance accumulée.Theodor W. Adorno, Théorie esthétique (1970). Rarement une telle exigence aura été aussi incarnée que dans la lettre foisonnante de...

lire plus
Touriste

Touriste

De Julien Blanc-Gras. Les beaux jours arrivent ! Le Livre choisi pour le mois d'avril sent bon les vacances et les voyages. Julien Blanc-Gras est reporter-globe trotter, un métier parfait pour cet amoureux des cartes bien décidé à visiter la planète entière. Dans son...

lire plus
La proie et l’ombre

La proie et l’ombre

d’Edogawa Ranpo. L’auteur est souvent considéré comme l’un des pères fondateurs de la littérature policière japonaise. Lecteur passionné de littérature occidentale et notamment anglaise (Edogawa Ranpo est un nom de plume choisi en hommage à Edgar Allan Poe), il assume...

lire plus
La Belle Saison

La Belle Saison

de Léon-Paul Fargue, Valery Larbaud, Henry J.-M. Levet, Francis Jammes, Paul-Jean Toulet. Un merveilleux objet qui revisite le format « poche » et met à l’honneur des poètes méconnus de la Belle Époque : délicieusement rétro. Véronique

lire plus
Choix de poèmes

Choix de poèmes

de Paul Celan. Il faut savoir gré à Jean-Pierre Lefebvre d’avoir, par la sobriété de ses choix de traduction, fait entendre au plus juste la voix de Paul Celan : celle qui, pour espérer dire encore sans honte quelque chose de l’humain depuis l’innommable de la...

lire plus
Le Chant des morts

Le Chant des morts

de Pierre Reverdy et Pablo Picasso. Peu de textes ont porté si haut l’exigence de la poésie : dire ce qui manque. Dans Le Chant des morts Reverdy fixe l’écho du langage qui s’évide ; les mots y composent un ossuaire du silence avec une puissance d’évocation inégalée —...

lire plus
Arménie

Arménie

d’Ossip Mandelstam. Comment se réconcilier avec la poésie dans un univers qui se rétracte, où les mots autorisés sont ceux de la mise au pas ? Partir, prendre l’air en Arménie où l’on « respire à pleins poumons », aller « voir comment vit la mésange à Erevan »....

lire plus
Nirliit

Nirliit

de Juliana Léveillé-Trudel. Plongée sans concession dans le monde des Inuits, rongé par une modernité impitoyable. Pour échapper au gel des cœurs, suffit-il de se hisser sur les ailes des oies — nirliit en inuttitut ? Véronique

lire plus
Anima

Anima

de Wajdi Mouawad. En février, thème Québec oblige, notre coup de coeur mensuel, est Anima de Wajdi Mouawad. Le premier chapitre dit assez clairement qu'on ne fera pas dans la dentelle. Et en effet, Anima est un texte qui t'attrape, te bourre de coups et te laisse...

lire plus
Dans le faisceau des vivants

Dans le faisceau des vivants

de Valérie Zenatti. Entre les langues, entre les lieux, dans la bouleversante réverbération des voix, aussi, le souvenir s’empare de la disparition et, la retenant dans l’écriture, il la sauve. Gilles

lire plus
7

7

de Tristan Garcia. 7 histoires.7 raisons d’être fasciné — jusqu’au point où le plaisir dispensé par ce puissant conteur qu’est Tristan Garcia cristallise en addiction. Véronique et Gilles

lire plus