de Theodor W. Adorno.

Bref et percutant, ce texte d’une conférence prononcée par Adorno en 1967 à l’université de Vienne, à l’invitation des étudiants socialistes d’Autriche, constitue une excellente voie d’accès au travail mené par les théoriciens de l’École de Francfort, dès les années 30, sur la formation des préjugés auxquels s’arrime ce qu’ils ont nommé la « personnalité autoritaire », les « techniques » de l’« agitateur fasciste » et les fondements socio-psychologiques de l’attrait exercé par le discours d’extrême droite. Il n’est alors guère difficile de concevoir pourquoi de telles analyses continuent de jeter un éclairage puissant sur le temps présent.

Gilles

Il arrive […] très souvent que des convictions et des idéologies prennent leur caractère authentiquement démoniaque, leur aspect authentiquement destructeur, au moment précis où la situation objective les privent d’une partie de leur substance.